Plaidoyer pour la retouche en photographie (2)

Dans un article de novembre dernier, je parlais de ce qu'on pourrait appeler la retouche de base en photographie. Qu'on aille plus ou moins loin dans les changements, on ne fait que toucher aux teintes, à la luminosité, aux contrastes, pour se rapprocher de la réalité ou au contraire s'en éloigner volontairement.

Multiplication de bébés à partir de 5 photographies! Mon idée pour illustrer le sentiment d'être parfois débordée par l'omniprésence permanente de bébés à la maison quand nous avons eu des jumeaux en 4ème et 5ème enfants.



Aujourd'hui je vous propose une exploration des raisons et de ma façon de pousser un peu plus loin la retouche.

Certains utilisent le terme de photomontage. En ce qui me concerne j'utilise pratiquement toujours la technique dite exposition multiple qui consiste à superposer plusieurs photographie, en jouant avec la transparence pour que les différentes images utilisées apparaissent.

Cette technique était déjà utilisée en photographie argentique. Il suffisait pour cela de remettre dans l'appareil photo la même pellicule, et de photographier à nouveau pour obtenir une superposition. Effet aléatoire garanti...!


J'utilise pour ma part le numérique, et photoshop qui me permet de réaliser ces superpositions grâce à son système de calques. J'y ai recourt lorsque je ne peux pas exprimer ce que je voudrais avec une seule image, quand je veux ajouter une dimension symbolique, ou parfois simplement par recherche esthétique.

"Roulez jeunesse !" La silhouette qui marche est le symbole de la jeunesse de cet homme âgé. Deux photographies prises le même jour à travers la vitre de ma voiture.


Les couleurs du vitrail (volontairement rendu flou grâce à une mise au point manuelle) symbolisent l'amour surnaturel du Père et donnent à ces mains une nouvelle dimension.


Voici un exemple de composition plus élaborée pour illustrer l'amour miséricordieux qui transfigure... image issue de la série "Un amour sans limite" de l'exposition sur la Miséricorde.


Ici pas d'intention de départ. Je trouvais que ma série de photographies en noir et blanc un jour nuageux manquait d'intérêt. En jouant avec la superposition partielle des ces deux clichés, j'ai aimé la 3ème image créée au milieu.